Des demandeurs d’asile donnent un coup de main durant la fête fédérale de gymnastique (FFG)

Plus d’une centaine de demandeurs d’asile se sont activés dans les coulisses de la FFG. Ils se sont occupés de la restauration, de l’élimination des déchets ou de la préparation du matériel lié aux infrastructures de la FFG. Ils ont ainsi réalisé quelque 3’500 heures de travail au service de la fête de gymnastique.

Ces journées se sont intégralement déroulées sous le signe du sport: du 13 au 23 juin 2013, Bienne et les communes avoisinantes ont accueilli la fête fédérale de gymnastique (FFG), qui se déroule tous les six ans en Suisse.

Cet événement majeur a attiré quelque 6’000 sportifs. Cependant, ceci n’aurait pas été possible sans l’engagement de 8’000 bénévoles.

Plus d’une centaine de demandeurs d’asile se sont ainsi activés dans les coulisses de la FFG – leurs activités ont été très variées. Ils ont préparé des sandwiches durant la nuit et ont assuré l’approvisionnement alimentaire des visiteurs et des sportifs. A Brügg, ils ont géré un stock de matériel qu’ils ont dispensé en état de marche pendant la manifestation. Durant les week-ends, ils ont géré de manière indépendante une machine à café mobile à l’attention des gymnastes et des visiteurs. Une grande partie de leur activité consistait cependant à assurer la propreté des lieux; plus de 70 demandeurs d’asile ont été affectés à ce travail, consistant à débarrasser l’espace de la FFG de tous les détritus.

Les demandeurs d’asile ont assuré quelque 3’500 heures de travail avec un grand engagement personnel et ont ainsi donné une contribution importante au succès de la manifestation. Les retours positifs du comité d’organisation confirment ces affirmations: les bénévoles mis à disposition par ABR ont été non seulement ponctuels, mais surtout très fiables.